Quels étaient les indicatifs des radios françaises d’avant-guerre ?

Inidicatifs radio

Du morse, un métronome, un chant d’oiseau, un carillon, très tôt les stations de radio ont cherché à s’identifier pour que l’auditeur les repère sur les ondes. Puis, les postes ont ouvert, fermé ou ponctué leurs programmes par un air dont parfois n’était joué que les mesures les plus reconnaissables. Des jingles avant l’heure en quelque sorte. Voici un inventaire, non exhaustif, avec leurs illustrations sonores qui ne sont hélas pas des archives mais qui sont là à titre … indicatif.

Poste Parisien

Le martial « Sambre et Meuse » a servi d’indicatif jusqu’au choix des premières mesures de « Louise », opéra de Gustave Charpentier suite à un concours qui ne s’est pas passé comme prévu.

Paris-PTT

« Si le roi m’avait donné… » ponctue les programmes de la tête de réseau des stations régionales des PTT. Mais cet air est connu comme « La bonne aventure ô gué », ce qui n’est plus de bon ton à l’entrée en guerre.

Radio Paris

Le poste privé racheté par l’Etat en 1933 adopte le « Chant du Départ » (La victoire en chantant) comme indicatif. En septembre 1939, ce sera les premières mesures de la Marseillaise.

Radio Île-de-France

C’était la chanson de Lucien Boyer « Monte là-dessus et tu verras Montmartre » qui servait d’indicatif à Radio-Vitus, le poste de Montmartre. Devenue Radio Île-de-France, la station adopte « La Marche des trompettes de Michel Strogoff » à la rentrée 1935.

Radio-Bordeaux-Sud-Ouest

Le poste privé de Bordeaux avait pour indicatif « Le Choeur des Girondins » mais à l’été 1933 il change pour une musique plus militaire, « La Retraite de Crimée ».

Bordeaux-Lafayette

La station des PTT fait comme beaucoup de radios régionales dans le folklore et choisi « Se canto que canto ».

Radio-Nîmes

La petite station locale ouvrait ses programmes par l’air de « Magali « et les fermait par « Cansoun de la coupo ». Elle change fin 1933 pour  » la foun de Nimé » interprété par un choeur.

Radio Toulouse

Quoi de mieux que « La Toulousaine » pour les émissions de Radio-Toulouse ?

Toulouse-PTT

La radio publique de la ville rose n’est pas en reste et s’identifie par la « Tyrolienne des Pyrénées » version boîte à musique.

Rennes PTT

La radio bretonne a choisi une danse traditionnelle, la dérobée de Guingamp.

Radio Normandie

Après avoir choisi « Nos vieux pommiers », la radio privée normande change tout en restant dans le même registre qui sent bon le bocage avec l’air du cidre de Normandie de l’opérette « Les cloches de Corneville ».

Radio Béziers

La radio privée des viticulteurs ne pouvait prendre qu’un air où l’on entend « goûtons voir si le vin est bon ». Ce sera donc les « Chevaliers de la table ronde ».

Radio-Lyon

Le Chant du départ est utilisé pour terminer les émissions.

Lyon-La-Doua (PTT)

La comptine traditionnelle « Le bon roi Dagobert » sert pour marquer le début et la fin des émissions.

.

Radio PTT Nord

« Le Petit Quinquin », une berceuse, hymne du nord, est l’indicatif de radio PTT Nord à Lille.

Marseille-PTT

« La Marche des rois » de l’Arlésienne annonce les programmes de la radio publique marseillaise. Au début de l’occupation, quand les services artistiques de la radio se replient à Marseille, cet indicatif sera utilisé par la Radiodiffusion nationale de Vichy avant que cette dernière ne prenne l’hymne du maréchal Pétain.

Nice-Côte d’Azur

La station niçoise des PTT avait pour indicatif un passage de l’opéra « Mignon » d’Ambroise Thomas mais les héritiers du compositeur ont fait un procès pour demander des droits d’auteur. En 1939, la station choisi le chant niçois « Lou rossignou chè volà ».

Radio Côte d’Azur/Radio Méditerranée

A l’été 1935, la radio termine ses émissions par l’hymne provençal « Coupo santo » (Mistral) suivi par La Marseillaise.

Radio Strasbourg

Le bourdon à son grave qui annonce la radio des PTT de Strasbourg se complète à partir de Noël 1938 de la chanson « Que notre Alsace est belle » (Das Eksass, unsere laendel).

Alpes-Grenoble

La radio alpine des PTT adopte l’air « Les Allobroges ».

Vous en connaissez d’autres ? Contactez-nous !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.