En 1939, un astrologue suit le Tour de France pour Radio-Luxembourg

Tour de France

Depuis 1937, Radio-Luxembourg est la radio officielle de l’organisateur du Tour de France, le quotidien sportif l’Auto. L’équipe est menée par Jean Masson, le chef des infos sur l’antenne luxembourgeoise.

Pour sa 33e édition en 1939, la Grande Boucle évite de passer dans les régions du nord-est en ces temps de tension internationale maximale. C’est le dernier Tour de France avant l’embrasement de l’Europe. Deux mois plus tard, Radio-Luxembourg cessera ses émissions, le Grand-Duché espérant ainsi conserver sa neutralité. Et l’année suivante, les radios privées françaises s’éteindront à l’arrivée des Allemands.

En ces temps très troublés, l’équipe de l’Auto-Radio-Luxembourg ajoute une note de fantaisie dans les reportages du Tour. Outre l’équipe habituelle, Jean Masson, déjà cité, Robert Perrier (chef à l’Auto), Robert Bré (reportages en moto), Charles Pélissier (commentaires), Pierre Guitton (organisation), s’ajoute le professeur Honoré Pascalus.

Ce personnage, présenté comme un vieil astrologue réputé et qui est peut-être un avatar de Jean Masson, s’avère un piètre devin car il prédit une victoire française à ce Tour auquel ne participent pas les cyclistes allemands, italiens et espagnols, remporté finalement par le Belge Sylvère Maes. “J’ai parfois l’impression que ma science prête à sourire et que mon commerce avec les astres est un heureux prétexte à discrètes plaisanteries, confie l’astrologue au quotidien l’Auto. Les auditeurs jugeront; la rivalité Robert Perrier-Pascalus sera l’épreuve la plus palpitante du Tour. Qui aura raison du technicien du cyclisme, formé par dix années d’expérience, ou du vieil astrologue adonné à des sciences un tantinet occultes ? “

Tous les jours, Radio-Luxembourg met plusieurs fois à l’antenne cette joyeuse équipe. Dès 7h35 pour la présentation de l’étape du jour, lors de différents passages au cours de l’étape, au moment de l’arrivée et ensuite à 19h10 pour les commentaires. Mais si Radio-Luxembourg est la station partenaire de l’organisateur, la station n’est pas toute seule à suivre la Grande Boucle.

Poste Parisien

Radio-Cité

La station du boulevard Hausmann diffuse quatre fois par jour en moyenne des reportages, suit l’arrivée puis propose ses commentaires avec au micro Alex Vinot et Jean Leulliot.

Paris-PTT

Georges Peters et Michel Ferry assurent le suivi de la Grande Boucle pour le service public en diffusant leurs reportages en direct de la course.

Poste Parisien

La radio du Petit Parisien diffuse en direct les arrivées et fait le commentaire de l’étape grâce à Georges Briquet et André Leduca.

Radio-37

Cette nouvelle radio ne suit le Tour que depuis 1938. Elle propose des reportages en direct de la course sont assurés par la station de Paris-Soir plusieurs fois par jour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.