L’histoire de la première émission humoristique n’est pas marrante

Radio-Paris

Dès le début des radios en France, il y a bien eu des histoires drôles, des blaguesGabriel Timmory racontées, des chansons rigolotes dans certains programmes. Mais de quand date la première vraie émission humoristique ? Du 18 novembre 1923, soit un an après la naissance de la première radio privée française Radiola. Le poste propose alors, chaque dimanche à 20h30, « Histoires de rire ». Une émission de quelques minutes entre les nouvelles de l’agence Havas et le programme de la soirée. Comme le font encore aujourd’hui les chaîne de télévision entre le journal et le « prime time ». Cette première émission poilante est présentée par Gabriel Timmory. Ce fantaisiste excelle dans l’écriture de comédies et de pièces de boulevard.

Les droits d’auteurs ne le font pas rigoler

Mais pas seulement. Il est aussi très attaché aux droits d’auteur. « Il serait injuste et immoral que la radiophonie continuât d’ignorer les auteurs sans qui elle ne serait pas », déclare-t-il au journal culturel Comoedia en octobre 1924. A l’époque les radios ne paient rien. Elles considèrent qu’un conférencier, un auteur, se rémunère par la publicité que lui apporte son intervention sur les ondes. Gabriel Timmory parvient à convaincre les différentes sociétés d’auteurs. Depuis le 6 juillet 1924, « Histoires de rire » s’est tue. La collaboration de Gabriel Timmory avec Radiola devenue Radio-Paris s’est arrêtée. On peut se marrer à l’antenne mais on ne rigole pas avec les droits d’auteur…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.