Lors de l’Exposition coloniale, la France lance une radio pour son empire

Poste Colonial
Le studio du Poste Radio Colonial à l'exposition.

Le Poste Radio Colonial de l’Etat Français, plus connu sous les noms de Radio Colonial et Poste Colonial, est une station sur ondes courtes lancée en 1931 à destination des colons de l’empire français.

C’est en septembre 1930 que démarrent les travaux sur un terrain à Pontoise. Deux émetteurs de 12 kw, l’un fabriqué par les PTT, l’autre loué puis acheté à la SFR (Société Française de Radioélectricité) sont prévus ainsi que trois antennes de cent mètres de haut. Elles sont dirigées vers l’Indochine, l’Afrique et l’Amérique.

La Cité des informations.

Le Poste C 12000 commence ses essais

Un studio est aménagé dans une petite pièce de la Cité des informations, l’un des pavillons de l’expo à Vincennes. Ces travaux s’achèvent en avril à quelques jours de l’ouverture de l’Exposition coloniale. La station ondes courtes a peu de temps pour réaliser ses essais. Sa première émission d’essai a lieu le 28 avril par un simple relais des émissions de la radio de l’Ecole Supérieure des PTT. Il se poursuivent chaque soir sous le nom de “Poste C 12000” car l’une des fréquences utilisées est 12 000 kc (25,20 m). Son indicatif est déjà le chant du coq.

Ci-dessous, l’auditorium du Poste Colonial à l’Exposition Coloniale.

Radio coloniale

Le Poste Colonial est inauguré

Le 6 mai, l’exposition est inaugurée par le président de la République, Gaston Doumergue. Le Poste Radio Colonial diffuse les discours des personnalités. Les jours suivant, la station relaie des programmes des autres stations publiques, Tour Eiffel, Ecole Supérieure des PTT et Radio-Paris. Ce n’est que le 1er juin qu’elle débute des programmes autonomes.

Julien Maigret (photo ci-dessous), directeur du poste, doit chercher les meilleurs horaires pour contenter le maximum de colons. Quelques mois plus tard, les émissions s’établissent comme suit : vers l’est de 13 à 16 heures sur 19,68 m, vers le sud de 16h30 à 19h30 sur 25,20 m et vers l’ouest de 21h à 24h sur 25,63 m.

Le programme du Poste Colonial

Les programmes comprennent des informations économiques, des cours commerciaux, des chroniques. Yves Bretagne traite du commerce maritime, William Oualid des affaires économiques, Marc Frayssinet de la vie provinciale, Paul Dermée des revues et des idées, Pierre Descaves de littérature. Une rubrique rapporte les potins de la vie parisienne.

Tout cela est réalisé dans de nouveaux studios aménagés à la fermeture de l’expo à l’étage de l’Institut Colonial au 98 bis boulevard Haussmann à Paris. C’est le siège de la Fédération Nationale de la Radiodiffusion Coloniale qui gère la station en regroupant les représentants des ministères des PTT, des Affaires étrangères, des Colonies ainsi que divers groupements et associations.

Un exemple de programme en juin 1932.

La partie musicale est confiée à Henri Tomasi. Un concert maison est diffusé chaque semaine.

Chaque jeudi, le Poste Colonial propose le Quart d’heure de l’auditeur pour répondre au courrier qui parvient des Français du monde entier. Début 1932, la radio internationale propose un bulletin d’information en anglais trois fois par jour. Mais l’expérience est de courte durée. Il faudra attendre 1938 pour que le Poste Colonial ne s’adresse plus uniquement aux colons mais au monde entier. La radio devient Paris-Mondial.

Une expérience de télévision pour le sultan

Le 20 septembre 1932 à 16 heures, Sidi Mohammed ben Youssef, le sultan du Maroc alors sous protectorat français, visite les studios du Poste Colonial. Il assiste par la même occasion à une démonstration de télévision. “le souverain a pu voir et entendre, dans un appareil de télévision, une personne de son entourage (son secrétaire M. Messaoud), qui s’adressait à lui d’un studio installé à Montrouge“, souligne la presse. Il s’agit des expériences menées par la Compagnie des compteurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.