En 1931, le discours à la radio du président du Reich est piraté

Hindenburg

Le 31 décembre 1931 au soir, le président du Reich, le maréchal Paul von Hindenburg doit prononcer un discours radiodiffusé depuis son bureau à 21h30, retransmis sur toutes les stations allemandes et aux Etats-Unis via un réseau de 200 radios. Le pays doit faire face à de graves difficultés économiques et sociales qui font prospérer les partis extrémistes, communiste et nazi. Le maréchal lance un appel à l’union des Allemands mais son discours est troublé par une voix qui lance des slogans communistes. “Nous proclamons la grève générale politique contre les décrets-loi. Seul le communisme donne le travail, et la liberté. Vive le front rouge“, relève le journal Le Temps.

Un micro sur le câble

Il apparaît que ces pirates ont banché un micro sur le câble qui relie l’émetteur de la radio de Berlin Funkstunde situé à Witzeleben à l’émetteur de Königswusterhausen qui diffuse le programme de Deutschlandsender (1635 m, 183,5 kc). L’endroit est identifié dans un terrain à l’arrière d’un hôpital de Neukölln à Berlin. Deux hommes aperçus dans les parages sont arrêtés le 2 janvier. Ils sont présentés comme des ouvriers des PTT allemands dont un aurait été congédié quelque temps auparavant. L’un d’entre eux est blessé à la main.

Dietrich von Heyden-Linden, un physicien allemand qui s’intéressait à la radio, a enregistré l’incident sur disque, annonce la presse.

Le programme de Deutschlandsender du 31 décembre 1931

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.