Avant Europe 1, quelles radios ont émis depuis la rue François-Ier à Paris ?

Radio-37
Maurice Chevalier au micro de Radio-37.

Europe 1 s’apprête à quitter dans les prochaines semaines ses locaux historiques des 26 bis et 28 rue François-Ier (ainsi que Virgin et RFM) dans le 8e pour migrer dans le 15e arrondissement de la capitale. La station de la rue François-Ier n’est pas la seule à avoir eu ses studios dans cette artère tracée en 1861. Outre la radio périphérique lancée en 1955 et La Voix de l’Amérique installée à cette adresse précédemment, d’autres radios ont eu leur adresse dans cette rue proche des Champs-Elysées.

Radio-Paris s’installe dès 1927…

La toute première radio privée française, Radio-Paris (ex Radiola), à l’étroit dans les locaux de la marque  de TSF au 79, boulevard Haussmann, s’est installée au numéro 11 à partir du 1er août 1927. Dès avril, la duchesse de Caylus avait mis en location son hôtel particulier. La Compagnie française de radiophonie, propriétaire de Radio-Paris, a aménagé les locaux à partir de juin pour accueillir les émissions du poste début août. Sauf pour les grands concerts, qui ont continué à être diffusés depuis le boulevard Haussmann, le temps de construire un auditorium. Des travaux qui ont pris un peu de retard mais qui ont permis à Radio-Paris de diffuser des concerts de meilleure qualité acoustique dès le début de l’année 1928.

Auditorium de Radio-Paris
L’orchestre national dans l’auditorium de Radio-Paris

En décembre 1933, l’Etat rachète Radio-Paris pour en faire le poste national. Les studios demeurent dans cet hôtel en location. L’Etat n’acquiert les locaux qu’en février 1944. Ils abritent alors un centre d’enregistrement de la Radiodiffusion nationale de Vichy. A la Libération, les huit studios servent pour la Radiodiffusion française et le centre est rebaptisé du nom de François-Devèze, un résistant mort en déportation, organisateur de la future radio libérée. A l’ouverture de la Maison de la radio, les locaux accueillent des services de la télévision.

Après avoir racheté Radio-Paris, l’Etat avait loué l’hôtel particulier des 18-20, rue François-Ier, au 1er avril 1934. Quatre studios d’enregistrements ont été mis en place pour compléter ceux du numéro 11. L’ensemble a pris le nom de Centre Fernand-Pistor, un correspondant de guerre de Radio-France à Alger, tué lors de la libération de Marseille. Il ferme à l’ouverture de la Maison de la radio par l’ORTF fin 1963.

… dix ans plus tard, voici Radio-37

En septembre 1937, la radio du quotidien Paris-Soir, Radio-37, se lance sur les ondes. Si l’émetteur est à Radio-37Rueil-Malmaison, les studios sont installés dans des locaux loués au coeur de Paris, au 35, rue François-Ier, l’ancien siège de l’Aéro-Club de France. « Le directeur artistique me fait visiter la spacieuse salle d’attente meublée de cuir clair et de chêne érosé, les deux vastes studios de montage, les deux d’enregistrement, la cabine de l’ingénieur du son — on dirait un aquarium avec ses plantes vertes et le potentiomètre qui ressemble à un « cadre » à pêcher les écrevisses — les micros déjà si attentifs, et un peu sournois« , lit-on dans Paris-Soir.

La station arrête d’émettre à l’arrivée des Allemands en juin 1940. La discothèque prend la direction de Vichy pour la Radiodiffusion nationale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.