Radio Nice-Côte-d’Azur, le pied à terre des PTT sur la Riviera

 

Dans leur plan de développement d’un réseau régional de stations, les PTT ont prévu un poste pour arroser le Var, les Alpes-Maritimes et, peut-être la Corse. Histoire de venir titiller la radio privée Radio Côte d’Azur. Cette dernière devra d’ailleurs plus tard s’adapter et changer de nom.

Nice PTT

Le site choisi pour l’émetteur est celui de la Brague, quant aux studios ils seront niçois. Une série d’essais d’émission se déroulent au mois de juillet 1935 quand la puissance est porté de 30 à 60 kw.


En octobre, le poste d’Etat en gestation profite du salon de la TSF à Nice pour diffuser des
émissions d’essais. C’est en effet le moment de faire entendre la bonne modulation de l’émetteur de la Brague aux nombreux Niçois venus choisir une TSF. Ces tests consistent en des relais, à différentes heures de la journée, des postes d’Etat, principalement Radio-Paris et Paris-PTT.

Le centre émetteur de La Brague a été construit par la Société indépendante de TSF sur un terrain de deux hectares à quatre kilomètres d’Antibes.

Un impressionnant pylône

Son mât d’antenne est impressionnant pour l’époque : 120 mètres de haut ! Le courant est fourni par l’Energie Electrique du Littoral Méditerranéen. Le courant alternatif entrant dans la station est transformé en courant continue par neuf groupes électrogènes.

La Brague

L’Amérique écoute le carnaval !

En février 1936, durant le carnaval de Nice, la station commence à diffuser quelques programmes. Lors du premier corso de sa majesté Carnaval deux micros sont installés pour suivre le cortège et ne rien louper de la bataille de confettis, l’un avenue de la Victoire et l’autre place Masséna. Ce reportage est réalisé par un reporter parisien, Georges Géville, le reporter local Claude Luxel et André Gaudelette. L’émission qui dure de 14 h 30 à 15 h 30 est reprise en direct par Marseille-Provence.

Grâce aux studios de Nice Côte d’Azur PTT, le réseau de radios de CBS a pu diffuser des émissions en direct du carnaval vers une centaine de stations US via un câble jusqu’à Rugby près de Londres puis par ondes courtes jusqu’au studios de New-York.
Le dimanche suivant, Claude Luxel couvre en direct la Fête des citrons à MentonA la fu mois Nice Côte d’Azur PTT émet quatre fois par jour : la « matinale » de Paris PTT de 6 h 50 à 9 h, Marseille-Provence de 11 h 45 à 14 h, 18 h 30 le Radio-Journal de Paris PTT et à 20h, un peu de local suivi d’un concert.

Nice PTT 2

Petit à petit les programmes s’étoffent. Et les Niçois de rêver que la puissance puisse être doublée afin que le ur poste ait un rayonnement international. Mais pour passer à 120 kw il faudrait 300 000 francs. En 1936 les auditeurs potentiels sont au nombre de 60 000 foyers dans les Alpes-Maritimes, le Var et la Corse.

La guerre mettra fin aux projets du poste. Il devient un relais de Paris-PTT à la déclaration de guerre puis de la Radiodiffusion nationale de Vichy.

Quand ça barde en direct à l’antenne

En mai 1938, une soirée s’est mal terminée sur l’antenne. les acteurs venaient de jouer en direct dans l’auditorium une pièce, la Cage de Tulle. Un des acteurs s’est plaint de ne pas avoir eu un rôle à la hauteur de ses espérances. Le ton monte et l’acteur finit par recevoir un coup de poing du metteur en scène pour reçoit la porte en pleine figure !

2 thoughts on “Radio Nice-Côte-d’Azur, le pied à terre des PTT sur la Riviera

  1. Bravo pour tous vos articles.

    Permettez-moi de vous signaler une faute de frappe dans cet article :
    Gaudelette et non Gandelette, me semble-t-il.
    Un tout petit détail.

Laisser un commentaire