Il y a 80 ans : « This is Jerusalem calling » premiers mots de la radio de Palestine

« This is Jerusalem calling », ces quatre mots prononcés le 30 mars 1936 à 16h15 par le lieutenant-colonel William Hudson, Postmaster General de Palestine inaugurent Palestine Broadcasting Service (PBS), la première station publique de ce territoire sous mandat britannique. Ils sont aussitôt suivis par une traduction en arabe par Ibrahim Kaibmi puis en Hébreux par Isaac Abbady. Le tout, devant une assistance de 300 personnes installée devant le centre émetteur à Ramallah. On estime alors à 12 000 le nombre de récepteurs en Palestine.

Il aura fallu bien des années avant que la Palestine puisse avoir sa station de radio. Dès 1926, des voix s’élèvent pour réclamer un poste de radiodiffusion. En 1932, une initiative privée, Radio Tel-Aviv fait long feu (lire ci-dessous). Ce n’est qu’en 1934 que la direction des postes passe commande auprès de la compagnie de Marconi d’un émetteur de 20 kw et de deux mâts d’une centaine de mètres chacun. La longueur d’ondes est déjà fixée, ce sera 449,1 mètres (668 kc).

PBSPrévue dans un premier temps à Noël 1935, l’inauguration est retardée. Elle a lieu le 30 mars 1936 au pied des deux pylônes de 100 mètres de haut sur une colline de Ramallah à 850 mètres d’altitude, près de Jérusalem. Il y a là le haut commissaire britannique, les responsables des Postes, les représentants de toutes les religions et même un certain David Ben Gourion, président de l’agence juive et qui sera le fondateur de l’état d’Israël après la guerre. Après cette cérémonie protocolaire ponctuée par de la musique militaire, place aux programmes artistiques depuis le studio provisoire installé au Palace Hotel Jerusalem en attendant la fin des travaux à la General Post Office.

Pour ce premier programme, c’est un groupe de musiciens arabes (Jamil Aweis, Mahammed Abd Al Karim, Yehia As S’oudi, Najat Ali) que l’on peut entendre. Ils seront suivis par un premier artiste juif, le chanteur Vittorio Weinberg.

Un premier incident

Cette inauguration intervient dans un contexte de grande tension entre arabes et juifs. Une semaine après l’inauguration de PBS, un premier incident intervient. Les Arabes protestent vigoureusement car dans les programmes en hébreux, les animateurs utilisent le terme Eretz Israël (Terre d’Israël) pour traduire Palestine, au lieu des initiales (aleph yod) comme sur les timbres.Les programme en hébreux prendront finalement le nom de Kol Yerushalyim, la Voix de Jerusalem.

Radio Tel Aviv, une initiative privée dès 1932

Une première radio a émis dès 1932 sur le territoire de la Palestine. Il s’agit de Radio Tel-Aviv, mise en place à l’initiative de Mendel Abramovitch, un ingénieur fondateur de la Palestine Broadcasting Corporation. Radio Tel-Aviv s’est lancée sur les ondes à l’occasion de la Levant Fair, une foire commerciale internationale le 7 avril 1932. Mais ses premiers essais datent du 27 février 1932. Les autorités britanniques autorisent cette radio pour des émissions provisoires à titre d’essais. Elle diffuse de temps à autre des concerts mais doit fermer en avril 1935 alors que l’arrivée sur les ondes de PBS se précise.

Laisser un commentaire