Eté 37 : le « poste de Rueil-Malmaison » fait ses essais

A la mi-juin, une nouvelle station fait son apparition sur les ondes déjà bienRadio-37 encombrée de la région parisienne. Il s’agit d’émissions expérimentales en attendant le démarrage d’une nouvelle radio. Le quotidien Paris-Soir a en effet racheté après quelques péripéties juridiques l’ancienne Radio-Béziers devenue Radio-Midi et obtenu le droit par décret du ministre de déplacer ces émissions du côté de Paris. Antenne et émetteurs sont installés dans les anciens établissements Belin à Rueil-Malmaison. Des émissions d’essais ont lieu tous les jours sous le nom de Poste de Rueil-Malmaison de 7h15 à 8h15, 12h15 à 13h15, 19h à 21h. Le tout sur 360,6 mètres avec une puissance de 2 kw.

Le poste de Rueil émet en pirate en juin 1936

Le Poste de Rueil avait commencé ses émissions à la mi-juin 1936. Il diffusait alors de de 12h30 à 13h30 et de 18h30 à 19h30 sur 306 mètres avec 400 w de puissance. Mais quelques jours plus tard, Paris-Soir avait dû renoncer à sa radio. Car le poste n’avait pas d’autorisation. Radio-Midi à Béziers continuait à émettre sur 209 mètres. Ce qui avait provoqué un tollé. Le ministre Robert Jardillier avait interdit d’émission les deux postes en attendant que leur différent se règle sur le terrain juridique.

La première virgule info de France

En juin 37, les émissions de la station sont légales. Le programme du poste de Rueil se compose de disques et d’informations. A 19h40, un radio-journal est diffusé. Il fait la part belle aux faits-divers, à l’image de Paris-Soir, et connaît un petit succès. Il faut dire que l’équipe est bien rodée, depuis l’automne 1936, elle diffuse son radio-journal sur les ondes de Radio-Normandie. En juillet, ce journal se fait remarquer par une innovation : chaque sujet d’actualité est séparé par une virgule jouée au piano.

Rueil-Malmaison Radio-37

Ce poste expérimental diffuse également une soirée en direct de la salle Pleyel, le 1er juillet. Il s’agit du gala en l’honneur de l’aviateur Jean Mermoz.

Il faudra attendre le 5 septembre pour que le Poste de Rueil-Malmaison devienne Radio-37, un nom inspiré par l’Expo 37 qui se déroule au même moment à Paris.

Trinquons à la nouvelle année !

Pour ouvrir cette nouvelle année, nous vous proposons un apéritif, à consommer comme il se doit avec modération, l’abus d’alcool étant dangereux pour la santé. Cette recommandation de santé publique était loin d’être  la règle dans les années TSF. Au contraire, les marques d’alcool vantaient des mérites supposés dans leurs réclames. De Dubonnet à Byrrh, en passant par Bonal, les auditeurs ne pouvaient guère échapper à cette publicité. Et même les invités en studio lors de la bien nommée émission le « Bar des vedettes » sur Radio 37… qui rime avec 2017 !

Apéritif Bonal

Ou le sponsor de l’émission Les Fiancées de Byrrh sur Radio-Cité et de L’Heure des amateurs de Byrrh sur le Poste parisien :

Et on termine avec un petit coup de Quintonine :

Un faux direct de Maurice Chevalier baptise Radio-37, nouveau poste de Paris

« Mon p’tit micro, rend tous les auditeurs heureux, si tu peux. T’as compris ? Allez, encore une bise… là, ça y est, Radio-37 est baptisée ! »

En ce début septembre, Paris s’apprête à accueillir une nouvelle radio sur les ondes. Depuis trois mois « le poste de Rueil-Malmaison » fait des tests sur la longueur d’ondes de 360,6 mètres avec uneRadio-37-2 puissance de 2 kw. Il s’agit du projet porté par le puissant quotidien Paris-Soir qui après de longues négociations a fini par obtenir le transfert à Paris de Radio-Béziers ! C’est le seul et unique moyen de pouvoir lancer une nouvelle station sur des ondes bien encombrées. Ce nouveau poste se nomme Radio-37 en référence à l’Expo 37, l’exposition internationale qui s’ouvre en septembre à Paris.

Radio-37-6Le 5 septembre, tout est en place dans les studios du 35, rue François-Ier. A 7h15, la modulation est mise en route. Un quart d’heure plus tard, un « Ici Radio-37 » et l’indicatif de Vincent Scotto lancent la station sur les ondes. La Marche héroïque de Saint-Saens puis deux autres marches amènent les premiers auditeurs au journal de 7h45, présenté par Fernand Pouey (Paris-Soir) et c’est parti pour une première journée inaugurale avec trois moments forts, à 11 heures une allocution de Max Hymans, secrétaire d’Etat au commerce et, à ce titre, responsable de l’Expo 37, à 11h45 un « baptême » par Maurice Chevalier, le parrain de la nouvelle station et à 12h35 Sacha Guitry pour inaugurer une des émissions phares du poste, le Bar des vedettes.

Des bisous au micro

Radio-37 et Paris-Soir avaient prévenu :  Maurice Chevalier viendrait baptiser la station en coup de vent car une demi-heure plus tard il devait être dans un train pour Londres où il devait tourner un film. Une façon de décourager les curieux qui n’auraient pas manqué d’essayer d’apercevoir la star sortir des studios.

Mais aussi d’éviter qu’on ne découvre la petite supercherie en ce jour d’inauguration : Maurice Chevalier avait déjà enregistré son message. C’est d’ailleurs probablement pour cette raison que l’on peut encore l’écouter aujourd’hui. Et c’est également pour cela que l’on voit le célèbre chanteur seul devant le micro de Radio-37 (voir ci-dessus).

Radio-37-1

La station ne bénéficie pas de moyens extraordinaires. A son lancement, la grille ne comporte que deux rendez-vous importants.  « La Revue des Succès » à 11h15 présentée par Simone Vaulry et Guy Loup. Les auditeurs envoient la liste de trois disques. Les trois qui ont eu le plus de voix sont repris à l’antenne. Il y a aussi une émission qui restera l’émission phare de la station,  le « Bar des Vedettes » à 12 h 35. Chaque jour, René Lefèvre interview les stars du moment.

Quand le « Canard Enchaîné » proposait une émission satirique à la radio

Le « Canard Enchaîné », qui fêtera son centenaire en septembre prochain, reste fidèle à sa formule papier et reste un des très rares journaux à ne pas se décliner sur Internet où dans d’autres médiasRadio37-canard. CanardCes journalistes ne se baladent pas de plateaux télé en studios de radio pour commenter l’actualité. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. L’hebdomadaire satirique a ainsi eu son émission de radio. C’était en 1938 sur une nouvelle station très prometteuse, lancée en septembre 1937.

Radio-37, propriété du quotidien Paris-Soir, propose dès juillet 1938, le quart d’heure du « Canard Enchaîné ». L’émission est diffusée le vendredi à 20h15 (avant de passer plus tard à 20h25) et en cette période de bruits de bottes assourdissants, on peut imaginer que l’antimilitarisme du palmipède s’y exprime allègrement.

Continue reading « Quand le « Canard Enchaîné » proposait une émission satirique à la radio »

Quelles radios diffusaient la Coupe du monde de football avant guerre ?

1930 – Uruguay : Passons rapidement sur la première Coupe du monde en 1930 en Uruguay. Les radios françaises sont encore toutes jeunes et la technique ne permet pas de suivre des matchs aussi loin. Ainsi, la ligne téléphonique Paris-Montevidéo vient tout juste d’être inaugurée. Pour suivre les joies de cet événement footballistique gagné par le pays organisateur, il faut alors se contenter de la presse écrite.Coupedumonde1

1934 – Italie : C’est peut-être mieux en 1934 ? Pas vraiment. La coupe du monde qui se déroule en Italie ne passionne pas encore les foules. D’autres événements sportifs lui font de l’ombre comme la coupe Davis et Roland-Garros, le prix du jockey-club à Chantilly (en direct sur le poste de la Tour Eiffel repris par des radios régionales des PTT), Paris -Vichy à vélo (arrivée en direct sur Radio-Luxembourg). Mais bon, on peut compter sur Radio-Paris pour nous faire vivre cette Coupe du monde qui s’achève sur une victoire italienne.

1938 – France : En 1938, on constate que le football a gagné en notoriété. Les radios s’intéressent Citécoupebeaucoup plus à ce sport et à une Coupe du monde qui se déroule cette année-là en France. Les premiers matchs du Mondial sont diffusés par Radio-Paris puis c’est Paris-PTT et ses déclinaisons régionales qui prennent le relais. C’est Paris-PTT qui diffuse en direct la finale Italie-Hongrie (remportée par l’Italie). Mais la station n’est pas toute seule. Des radios privées, Radio-Cité et Radio-37 diffusent également cette finale en direct. Preuve radiophonique que le football a gagné des galons.