De Radio-Tunis à Radio-Carthage, l’aventure d’un petit poste privé

Radio Tunis en 1937

En mai 1936, un poste privé fait son apparition sur les ondes de Tunisie à l’occasion de la quinzaine commerciale de Tunis. Le pays est alors un protectorat français gouverné par le Résident général. Cette radio n’est pas très bien vue des autorités locales mais elles laissent l’expérience se faire. La puissante station des PTT projetée pour répondre à la propagande italienne est toujours dans les cartons. Et puis, ce poste est peu puissant, émet sur les ondes courtes et se donne un nom qui fleure bon le provisoire: Tunis-Expérimental. La Régence laisse faire.

La radio est due à l’initiative d’un ingénieur électricien, Henri de Mattéis et de son fils Rodolphe. Ce sont eux qui ont construit l’émetteur qui diffuse sur 41,3 mètres (puis 49,12), tous les jours de midi à 14 heures, et de 18 heures à 20h30. L’émetteur a une faible puissance de 60 watts et la station est installée au 20, de l’esplanade Sadikis à Tunis.

Des programmes d’un « joyeux éclectisme »

« Ses programmes témoignent d’un heureux éclectisme, témoignent les Annales coloniales. Disques, concerts arabes et  radio-reportages se partagent l’antenne. Une troupe d’acteurs bénévoles s’est formée sous l’égide de son micro. Elle donne des présentations très suivies. L’université, représentée par un professeur d’histoire, évoque la Tunisie d’autrefois, poursuit le journal. L’actualité est assurée par les soins du Syndicat professionnel des journalistes tunisiens qui donne deux fois par jour les dernières nouvelles. ainsi qu’une revue de la presse locale. Tunis Expérimental possède même une rubrique religieuse catholique. »

Radio Tunis 1938

En mars 1937, Henri de Mattéis inaugure Radio-Tunis. La station émet désormais sur ondes moyennes deux fois par jour, le midi et le soir. La puissance reste limitée tout comme l’auditoire qui ne dépasse pas la région de Tunis.

Radio-Tunis en 1937
En haut à gauche, Albert Haddad, speaker. En bas à droite, M. Serra, directeur de la section théâtre. En bas à gauche, l’orchestre de jazz Collegians Rythm.

Le poste devient Radio-Carthage

A l’automne 1938, le poste d’Etat de Tunis-PTT est enfin mis en service.  La station est également appelée Radio-Tunis. Le petit poste privé n’a pas le choix que de changer de nom pour éviter la confusion. Le 15 juin 1939, il prend officiellement le nom de Radio-Carthage. La marraine de Radio-Tunis, Mme Carteron, prononce devant le micro : « Ici Radio-Carthage ». Puis la chorale mixte des PTT interprète La Marseillaise et l’hymne beylical avec des paroles françaises. Un concert termine la première émission de Radio-Carthage. La guerre mettra un terme à l’aventure de cette radio privée en Tunisie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire