AWA

La Voix de l’Australie arrose le Pacifique pendant la guerre

Voix de l'AustralieDu fait de l’entrée en guerre de l’Angleterre, le dominion australien investit dans une station internationale. Le Premier ministre inaugure la Voix de l’Australie le 20 décembre 1939. Ses programmes démarrent en anglais, traduits en allemand, français, hollandais et espagnol. Deux émetteurs de Amalgamated Wireless (Australasia) Ltd, près de Sydney, diffusent six heures par jour. Deux autres heures sont diffusées de Northern Klimpe pour l’Europe du nord (anglais, français et allemand).
La Voix de l’Australie diffuse alors via les stations VLQ (31,2 mètres) VLQ2 (25 mètres), VLW3 (2518 mètres), VLR (31,3 mètres) and VLR3 (25,2 mètres).

Voix de l'Australie

Mais la prononciation et la grammaire ne sont pas à la hauteur écrit un Français de Melbourne au journal local.
En août 1940, la Voix de l’Australie muscle ses émissions. Elle diffuse dix programmes par jour dont quatre vers les USA, deux vers l’Europe, deux vers l’Extrême-Orient (dont un en français vers l’Indochine), un vers Afrique du sud et un vers la Nouvelle-Calédonie.

Les Néo-Calédoniens à l’écoute

Parmi les émissions en français, c’est ce dernier qui aura le plus grand succès à en juger par le courrier reçu par la station. La colonie française, ralliée à De Gaulle ne capte pas, ou très difficilement, les émissions en français de la BBC. La réception de la Voix de l’Australie est, elle, parfaite en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie.
Ceux qui possèdent une radio dans notre district ne manquerait de vous d’écouter le soir. Tout le monde a été très touché d’entendre à la fin de vos programme l’exclamation : Vive la France libre et indépendante !, écrit un auditeur de Canala (NC). Vos programmes sont excellents et on les reçoit parfaitement, ajoute un autre de Houailou. Merci du fond du coeur, résume un troisième.

Laisser un commentaire