Il y a 80 ans : Radiovision-PTT diffuse la première émission de la télé française

Après plusieurs émissions tests très techniques, les premiers essais officiels de la télévision française datent du 26 avril 1935. Mais la première émission publique a été diffusée plusieurs mois plus tard, en décembre. Avec un grand spectacle de variétés…

 

Quelle est cette première télévision française ?

Tele8-antenneSous l’impulsion de Georges Mandel, ministre des PTT, en septembre 1935 la France s’équipe pour monter sa station de télévision. L’émetteur a été installé sous le pilier nord de la Tour Eiffel. De là, un câble de plus de 300 mètres et de 10 cm de diamètre court jusqu’au sommet de la tour et de petites antennes envoie le signal sur Paris. Les émissions sont réalisées au studio des PTT, 103 rue de Grenelle et le signal est acheminé par ligne téléphonique. Tele8-installationemetteurL’image est cinq fois plus nette que lors des essais du mois d’avril. Radiovision-PTT est diffusée en 180 lignes et déjà les techniciens espèrent passer à 240 lignes au printemps suivant. Voilà pour l’image. Pour l’audio, l’émission est « sonorisée » de 17h30 à 18h30 par Paris-PTT (et ses stations régionales !) et de 18h30 à 19h30 par la Tour Eiffel.

Qui peut la regarder ?

En décembre 1935, il n’existe que dix téléviseurs en état de fonctionner. Pour ce premier pas de la télévision française, six centres équipés de récepteurs ont été aménagés à Paris, au studioTele8-Foule des PTT, à l’office du tourisme, à la Maison de la chimie, à la Maison des ingénieurs civils, à mairie du cinquième arrondissement et au Conservatoire des arts et métiers.

L’écran des premiers téléviseurs étant très petit (une vingtaine de centimètres) les téléspectateurs sont admis dans chacun des centres de réception par groupe d’une cinquantaine et défilent quelques minutes devant l’écran par grappes de 15 personnes. Ainsi, à la mairie du Ve, des centaines de personnes ont patiemment attendu leur tour, dehors, sous la pluie ; devant l’office du tourisme aux Champs-Elysées plusieurs milliers de personnes sont restées à la porte. Car il fallait s’inscrire préalablement. Au total, 10 000 Parisiens avaient fait la demande et il n’y eut pour cette première que 3000 chanceux.

Quel est le programme de la première émission ?

Tele8-JeanneProvostCette émission est historique, alors voici son programme complet. Une scène de La féerie les Trois petits cochons et le grand méchant loup, interprétée par les petits Redon, Berjac, Cazenave et la petite Manès, du Théâtre du Petit-Monde. Danses de Nikitina.

Roger Bourdin, de l’Opéra-Comique : les Vieilles de chez nous, de Ch. Levadé ; Paysage, de Raynaldo Hahn. Un sketch de Tristan Bernard : Révélation, interprété par Georges Colin et Jane Lory. Poésies dites par Jane Provost. Germaine Lubin, de l’Opéra : D’amour, l’ardente flamme, de Berlioz. Théâtre par Béatrice Bretty et. Georges Lafon, sociétaires de la Comédie-Française, dans une scène du Bourgeois gentilhomme.Tele8-BéatriceBrettyEtLafon Danse par Suzanne Lorcia, danseuse étoile de l’Académie nationale de musique. Gilles et Julien, dans leur répertoire. Lys Gauty, dans son répertoire. Noël-Noël, dans ses œuvres. Pauiley, dans Un homme heureux, sketch de Dorin et de Saint-Granier, aTele8-ZoulaDeBoucsavec Pierre Blancart et Suzy Leroy. Théâtre : Fernand Gravey, Germaine Dermoz et Jacques Erwin dans une scène d’Elizabeth, la, femme sans homme. Elvire Popesco et André Lefaur, dans une scène de Vive le roi. Gaby Morlay et Victor Boucher, dans un fragment du Billet de loterie, de Francis de Croisset. Sacha Guitry et  Jacqueline Delubac dans un à-propos de Sacha Guitry. Danses de Suzane Lorcia ; au piano d’accompagnement, M. Maurice Faure, de l’Opéra. Intermèdes de danse par Mlle Zoula de Boncza.

Et ensuite ?

Devant le succès de cette première émission publique, une nouvelle diffusion est organisée le dimanche 15 décembre avec, aux mêmes horaires, un programme tout aussi éclectique intitulé « Reflet de la saison parisienne », dont la partie sonore est reprise par les postes de Paris-PTT (et ses stations régionales) et la Tour Eiffel. Et l’on parle déjà de quatre à cinq émissions par semaine pour le courant de l’année 1936. Mais il faudra attendre le 4 janvier 1937 pour voir la naissance des émissions régulières de Radiovision-PTT, la première chaîne de télévision française.


Avril 1935, les premiers mots de la télévision française

TelebettyAu début de l’année 1935, le procédé mis au point par René Barthélemy peut être testé. Le ministre Georges Mandel souhaite que les choses aillent vite. Une grande salle qui servait à dispenser des cours dans les locaux des PTT rue de Grenelle est transformée en une dizaine de jours en un studio de télévision. Le 26 avril à 20h30, le premier essai officiel de la télévision d’état est présenté à la presse nationale et internationale. Béatrice Betty, de la Comédie française, raconte pendant une bonne vingtaine de minutes, son récent voyage en Italie. Elle ouvre son propos par une phrase extraite de Ciboulette, l’opérette de Reynaldo Hahn : « Nous avons fait un beau voyage« .

 

Laisser un commentaire