Une station éphémère à Paris diffuse le premier sermon radiophonique en 1923

Le premier sermon à la radio
Le Père Goupil au micro du Poste Red

La littérature radiophonique a retenu la date du 2 janvier 1927 comme étant celle du premier sermon diffusé sur les ondes françaises. C’était sur la station privée Radio-Paris avec le révérend père Lhande. Or le premier sermon date de 1923. Et si on l’a oublié, c’est qu’il a été diffusé sur une station qui a duré très peu de temps.

A l’expo du Concours Lépine

Nous sommes à Paris en septembre 1923. Depuis le 24 août s’est ouvert dans des baraques préfabriquées sur le Champs-de-Mars, le 21e Concours Lépine, une foire aux inventions. Mais les Géo Trouvetou de l’époque n’occupent que deux halls sur six. Deux autres sont consacrés aux artisans et à leur métiers et les deux derniers à une exposition de TSF. Il y a à ce moment-là, trois radios sur les ondes de la capitale, la Tour Eiffel, le Poste de l’Ecole supérieure des PTT et Radiola. Mais à l’occasion de ce salon, les auditeurs vont avoir un peu plus de choix. L‘Ecole supérieure des PTT décide d’émettre l’après-midi un programme en direct de 15 à 17 heures. Le Concours Lépine a aussi sa radio qui détaille les nouveautés techniques présentes sur le salon de 10 à 11 heures sur 750 mètres de longueur d’onde (400 kc).

Le Poste Red diffuse un sermon de dix minutes

Le Poste Red à Paris
La première émission du Poste Red.

Mais, fin septembre, une autre station éphémère va émettre durant cinq jours. Elle s’appelle le Poste Red, du nom d’une fabrique d’émetteurs et de récepteurs basée 9, rue du Cherche-Midi à Paris. Red pour Rédier, le patronyme des propriétaires de cette petite compagnie. La radio diffuse les 23, 24, 26, 28 et 30 septembre 1923 de 14 à 15 heures sur 200 m (1499 kc) puis 380 m (789 kc) avec une puissance de 250 w. Le Poste Red propose un concert durant une heure. Mais Antoine Rédier, très catholique, a l’idée d’inviter au micro le révérend père Goupil pour qu’il puisse donner un sermon. Le premier sur une station française.

Le 30 septembre à 9 heures, pendant dix minutes, le jésuite aborde le sujet du péché originel. Une sermon dont voici, pour la petite histoire, un extrait relayé par le journal L’Intransigeant : « Eve ne séduisit par Adam par la volupté. Avant le premier péché, l’homme était parfaitement maître de tous les organes de son corps. La concupiscence ne vînt qu’ensuite. C’est à l’orgueil qu’il succomba. »

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour ces quelques mots sur les postes RED dont mon père me parlait, car il s’était associé avec ce fabricant. Mon père, Charles Boutelleau, a d’abord créé la marque Magnaphone, déposé « Vocifer », et a pris un de ses premiers brevets en 1924 pour la construction d’un haut-parleur electro-dynamique, qu’il a commercialisé sous la marque Magnaphone. On trouve dans la littérature des publicités de 1923 qui montrent sur la même planche un poste RED et le HP Magnaphone .Mon père s’associera ensuite avec Emile Furn, en 1928, pour créer Melodium, et une gamme de microphones assez incroyable…
    J’aimerais bien trouver une photo de Mr Redier, car le petit-fils d’Emile Furn a retrouvé des photos des années 30, et peut-être qu’on y retrouve Mr Redier…
    Cordialement.
    Charles Boutelleau (fils)

    • Hello Charles,
      J’avais vu ce post également qui m’avait intrigué car je ne savais pas si il y avait un lien avec la société de ton Papa.
      Erick Melodium Heritage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.