Limoges-National, une radio régionale sous le régime de Vichy

Du folklore, du folklore et encore du folklore, tels étaient les programmes régionaux de la Radiodiffusion nationale de Vichy. Comme ceux diffusés par Limoges-National (ex-Limoges-PTT).

Lim-NatDès 1941, des voix se font entendre pour retrouver des programmes régionaux sur l’émetteur de Limoges. La station de Limoges-PTT a cessé ses émissions en juin 1940 et son émetteur rediffuse depuis juillet 1940 les programmes de la Radiodiffusion nationale, la radio du gouvernement de Vichy. Limoges43Les Limousins regrettent leur station régionale d’avant-guerre, Limoges PTT. Ils veulent des programmes locaux. Une volonté d’autant plus forte que durant cette année 1941, les travaux se poursuivent à Nieul pour terminer le chantier du nouvel émetteur dont la première pierre avait été posée en février 1939. Bientôt, Limoges-National sera un des plus puissants émetteur de la zone non-occupée (100 kw).

En septembre 1942, le voeux des Limousins est exaucé. Ils auront une demi-heure de décrochage chaque vendredi sous la responsabilité de Jean Dohannes (qui s’occupait déjà de Limoges-PTT avant-guerre et qui continuera sur Radio-Limoges après-guerre). Le 4 septembre à 17h30, une première émission régionale est diffusée sur 335.20 m depuis les studios installés dans l’ex-Café de Paris. Lim-Nat2Des infos locales baptisées « Petites nouvelles de la Petite Patrie », une causerie et de la musique folklorique. La semaine suivante, c’est l’inauguration officielle avec un discours d’André Faure, maire de Limoges, qui exalte « la place des Limousins dans l’Europe nouvelle« .

L’émission se poursuit avec quelques aménagements horaires. Début 1943, elle est diffusée de 18h à 18h25. Elle passe au mercredi de 15h45 à 16h15 de fin avril à juin 1943. Là, le décrochage régional se fixe le samedi à 17h35 après le Radio-Journal de France de la Radiodiffusion nationale jusqu’à 18 heures. Parfois, Limoges-National diffuse des émissions exceptionnelles qui sont relayées par les stations publiques du Gouvernement de Vichy. C’est le cas par exemple le lundi 26 juillet 1943 où Limoges-National est relayée de 15h30 à 17h.Limoges96

Au lendemain du débarquement, Vichy fait savoir qu’il « est rappelé qu’en cas d’urgence et en attendant le rétablissement de certaines communications, les organismes administratifs de la région de Limoges (Haute-Vienne, Dordogne, Corrèze, Creuse, Indre et territoires rattachés de la Charente; de la Vienne et du Cher) sont susceptibles de recevoir tous renseignements utiles relatifs aux questions administratives et du ravitaillement par l’émetteur de Limoges-National. » Le poste émet alors de 8h30 à 9 heures et de 19 heures à 19h30. Mais les restrictions d’électricité contraignent les techniciens à baisser la puissance dès le début août. Puis profitant du passage d’un avion américain, des techniciens liés à la résistance coupent les émissions et mettent le matériel sensible en lieu sûr.  Enfin le régime de Vichy s’effondre. Les derniers programmes diffusés à la presse sont ceux du samedi 12 août 1944. Avec encore… des chants folkloriques !

Laisser un commentaire