La radio transatlantique du Leviathan, le plus gros paquebot du monde

Au début des années vingt, le Leviathan, Paquebot Leviathansous pavillon américain, est le plus gros  paquebot du monde. Ce navire de 290 m de long, saisi aux Allemands en 1917, relie pour la compagnie United States Lines l’Amérique et l’Europe. Il bénéficie d’équipements perfectionnés, notamment dans le domaine des transmissions.

Radio WSN LeviathanFin 1924, il dispose même de sa propre station de radiodiffusion à bord que de nombreux amateurs peuvent capter de chaque côté de l’Atlantique. Elle diffuse lors des traversées transatlantiques sur une longueur d’ondes voisine de 320 mètres. Pour éviter d’interférer avec des stations existantes, la radio offshore prend soin d’émettre quand la station 2LO à Londres (future BBC) cesse ses programmes. Elle n’émet pas non plus quand le navire utilise son service de radiotéléphonie. La compagnie a mis les moyens car huit techniciens opèrent dans la cabine de TSF. Sur la photo ci-contre, l’un d’entre eux règle la longueur d’ondes de la radio.

Une cloche pour indicatif

La radio du Leviathan a pour nom WSN. L’indicatif n’est autre que deux coups de la cloche du navire, à la manière de Radio Caroline, la célèbre radio pirate de haute mer. Les programmes consistent en musique de jazz par l’orchestre du bateau, de bulletins de la météo et de retransmissions de conférences données à bord. On peut aussi y entendre des stars qui ne manquent pas d’utiliser le paquebot pour traverser l’Atlantique. Comme ici, le duo d’actrices et chanteuses les Duncan Sisters que l’on voit au micro de WSN.

La radio aura eu une existence assez brève, même si l’on trouve encore quelques diffusions en 1926 sous le nom de WSBN en ondes courtes.

Radio Diego-Suarez : la radio du débarquement britannique

Au début de l’année 1942, les Britanniques craignent que Madagascar, une colonie française dont les autorités demeurent fidèles au gouvernement de Vichy, ne serve de base arrière pour les sous-marins japonais. Le 5 mai 1942, ils déclenchent l’opération Ironclad pour prendre le contrôle de l’île. Premier objectif, neutraliser la base navale française de Diego-Suarez à la pointe nord de Madagascar. Le port tombe aux mains des anglais le 7 mai. A Tananarive, la radio vichyste se lance dans une propagande pour discréditer les Britanniques et rendre leur progression dans le reste de l’île plus difficile. Ils racontent que Diego Suarez est détruite par les bombes et qu’il y a énormément de victimes civiles.

Winchester_Castle

Continue reading « Radio Diego-Suarez : la radio du débarquement britannique »