Au bout de deux ans, Radio-Saïgon a dû cesser d’émettre faute de piastres

Saigon4L’essor de la radio dans les colonies et très souvent porté par des initiatives privées. C’est le cas en Indochine française, ce territoire qui regroupait le Laos, le Cambodge et le Vietnam d’aujourd’hui. En 1929, un groupe d’investisseurs fonde la Compagnie franco-indochinoise de radiodiffusion encouragés par les essais, l’année précédente, du Radio-Club de Saïgon sur 28 mètres en ondes courtes. La Compagnie est une filiale de Indochine Films et Cinémas (qui vend du matériel de réception) liée à Pathé Malaya ltd.

Le 18 juillet 1930, les programmes de Radio-Saïgon sont officiellement inaugurés.

Saigon6

Où est -elle installée ?

Le poste de Radio-Saïgon s’implante dans une propriété Saigon5de Chi Hoa à 6 km de la ville.
Un immeuble de deux étages accueille au rez-de-chaussée l’équipement technique d’émission et au premier les studios, c’est à dire un grand auditorium (8×12 mètres) pour l’orchestre et un petit auditorium pour les infos et les conférences.

La Compagnie a également prévue une maison pour accueillir le chef de poste, quatre logements pour le personnel technique et un cinquième pour le gardien des lieux.

Sur quelles longueurs d’ondes ?

Saigon1Le poste de Radio-Saïgon diffuse sur ondes courtes, 49.05m (avec 12 kw de puissance), une longueur d’ondes voisine de celle du poste de Manille aux Philippines et sur ondes moyennes 358 m (pour bien couvrir Saïgon). Le matériel a été installé par MM. Gouriaud et Herbet, deux ingénieurs de la Société française radioélectrique (SFR). Le montage a démarré en mars 1930 et s’est achevé  courant mai. En juin, les premiers essais ont pu avoir lieu.

Quels sont les programmes ?

Initialement, Radio-Saïgon devait diffuser des programmes locaux et retransmettre des émissions de Paris. Mais cette dernière partie a dû êtreSaigon5 abandonnée à cause du climat chaud et humide. Le câble aérien qui reliait la station au poste radioélectrique de Tan Phu était trop parasité par les orages locaux.

Au cours des premiers mois, Radio-Saïgon diffusait deux fois par jour, matin et soir. Le matin, il s’agissait de musique enregistrée et des lectures de dépêches d’agences et des informations d’ordre économique (cours du riz, etc) fournies par la chambre de commerce. En soirée, le même type de programme, suivi par un concert en direct par l’orchestre symphonique de Radio-Saïgon et de la musique chinoise et indochinoise. L’orchestre se compose de sept musiciens dirigés par André Soyer. Un ensemble que complète parfois des musiciens de l’hôtel Intercontinental de Saïgon. Ci-dessous, l’auditorium de la station.

Saigon3

Mais en octobre 1930, les émissions du matin ont été abandonnées par mesure d’économie. Le 9 octobre 1931, Paul Reynaud, alors ministre des Colonies en visite en Indochine visite les locaux de Radio-Saïgon et fait un discours au micro.

Saigon3

 

Pourquoi le poste cesse d’émettre ?

Radio-Saïgon cesse ses émissions le 18 mai 1932 car la station n’est pas viable économiquement. En 1932, il n’y a que 762 postes de TSF en Indochine. Pour joindre les deux bouts, la radio demande une subvention de 100 000 piastres. Le Gouvernement général accepte mais le Grand conseil économique de la colonie bloque cette aide. Il faudra attendre sept ans pour qu’un nouveau projet, également dénommé Radio-Saïgon revienne sur les ondes.

Ci-dessous, l’émetteur de Radio-Saïgon.

Saigon4

Laisser un commentaire