Radio-Limoges, un poste privé avalé par les PTT

Limoges

Nous sommes en 1926, en août la presse du Limousin se réjouit de l’arrivée prochaine sur les ondes du premier poste régional. Depuis un an, un groupe de passionnés (MM Lamoureux, Maon, Dartout, Lachaud, Masmondeix, Rivet, Goeffroy…) ont monté un émetteur d’une cinquantaine de watts dans le local d’un imprimeur du boulevard Montmailler à Limoges, au rez-de-chaussée. Quelques essais ont lieu en plaçant le pavillon d’un phonographe devant le micro. Le 20 août 1926, à 20 h 30, une première émission expérimentale a lieu grâce notamment à la société Radio-Lyre depuis des studios installés dans deux pièces d’un grenier de la caserne Beaublanc.

Lyre

Pour l’isolation phonique, les murs ont été recouvert de couvertures de l’armée. Un micro est attaché à un fil qui descend du plafond et un piano meuble ce studio. L’antenne d’émission est sise sur le toit de la caserne. « Après quelques renseignements techniques de M. Texier, le constructeur, à Paris, des appareils radio-téléphoniques du Petit Parisien, le trio Loevor d en exécuta, avec son brio habitue!, une fantaisie sur La Tosca« , rapporte la presse locale.

Continue reading « Radio-Limoges, un poste privé avalé par les PTT »

Radio-Nord-Ouest, le poste privé de Caen

Une première Radio-Normandie

Caen a aussi sa radio privée. Un poste créé par un fabricant de TSF local mais que l’administration des PTT empêchera de se développer. Fin 1924, des essais ont lieu sur 332 m depuis 37, rue Saint-Manvieux, près des locaux de la Fabrique normande d’appareils de TSF. La station prend le nom d’émissions radio normandes. Mais quelques semaines plus tard, patatras ! Mi-janvier, le grand concert de gala qui devait marquer le retour sur les ondes des émissions radio normandes annoncé pour le 19 janvier est annulé « par la suite d’une interdiction faite par l’administration des PTT » fait savoir la Fabrique normande d’appareils de TSF.

Radio Normandie

Continue reading « Radio-Nord-Ouest, le poste privé de Caen »