Les radios nationalistes en français pendant la guerre d’Espagne

Après avoir fait le point sur les radios républicaines qui diffusaient des programmes en français pendant la guerre civile espagnole, voici le même panorama, côté nationaliste. A la différence des Républicains qui sont restés très divisés sur les ondes, les Nationalistes ont unifié leur réseau à partir de l’été 1937 avec Radio Nacional de Espana basée à Salamanque.

Radio Séville

espagne-sevilleAu début du soulèvement militaire, Radio-Séville est la première radio puissante espagnole à tomber aux mains des putschistes. Elle devient donc rapidement la voix des Nationalistes. Radio-Séville se fait connaître par les allocutions extrémistes du général Queipo de Llano. Elle diffuse une émission en français deux fois par jour à 13h30 et à 20h sur 410,4 m en ondes moyennes. Du fait de sa situation géographique, la station est particulièrement bien reçue en Afrique du Nord.espagne36

Radio Salamanque

En décembre 1936, des techniciens allemands débarquent au port de Vigo et prennent la direction de Salamanque pour y installer un émetteur Telefunken de 20kw. Le général Franco peut inaugurer le 19 janvier 1937, Radio Nacional de Espana. La station émet sur 274 mètres en ondes moyennes et sur 41,5 mètres en ondes courtes. Elle diffuse en français à 21 h et 23h30.

Radio Saragosse

espagne-saragosse2Inaugurée par Franco le 19 avril 1938, Radio Saragosse diffuse sur 352,9 mètres avec une belle puissance de 30 kw, deux émissions en français, à 20 h (L’Heure française) et à 23h40 (20 minutes), chaque jour sauf le dimanche. Le programme s’ouvre par la Marche lorraine et s’achèvent « par le cri du speaker français : « Vive la France nationale ! Vive l’Espagne ! Franco ! Franco ! Franco ! Arriba Espana ! », souligne le quotidien royaliste l’Action française. Le programme de Radio-Saragosse porte sur les questions suivantes : communiqué officiel de guerre (au début de chaque émission), documentation politique, informations, radio-reportages, tourisme, analyse d’articles de presse et d’ouvragessaragosse-aout-39 d’actualité, avis et critiques des auditeurs, affaires commerciales, publicité (aux conditions avantageuses de la radio espagnole aussi bien pour les émissions françaises que pour les émissions espagnoles), placement, etc… « 

A l’automne 1938, l’émission L’Heure française est supprimée, les Franquistes voulant afficher une neutralité alors que les accords de Munich viennent d’être signés. Il ne reste qu’un bulletin d’informations à minuit. L’Heure française revient sur les ondes avant Noël.

Le speaker du programme en français, jusqu’en août 1939, s’appelle Jean Hérold-Paquis. Pendant l’Occupation, il sera une des voix de Radio-Paris (sous contrôle allemand) et sera condamné à mort à la Libération. C’est lui qui fonde l’Association des auditeurs de langue française de Radio-Saragosse, dont l’adresse est 1, place d’Espagne et qui revendique en août 1939, 22 000 membres dans une centaine de sections. Il reçoit à son micro des personnalités d’extrême-droite dont Charles Maurras, Pierre Héricourt, Léon Bailby, Robert Brasillach…

Radio Requeté

espagne-requeteLa radio des Requetés, une milice royaliste, émet depuis San Sebastian sur ondes moyennes avec 3 kw sur 238.5 mètres. Elle est bien reçue sur la côte ouest française. Ses programmes sont également retransmis sur ondes courtes (41,65 mètres). Elle ouvre ses programmes par Oriamendi, l’hymne des traditionalistes. La station diffuse en français à 13h et 18h45 pendant un quart d’heure. Cette émission s’ouvre par la Marche Lorraine et s’achève par La Royale, la marche des Camelots du Roi, les militants royalistes français.

Elle devient Radio Nacional de Espana San Sebastian le 15 août 1937.

Radio Castille

Cette radio contrôlée par les Carlistes et appelée par la presse française Radio Burgos diffuse une émission en plusieurs langues (anglais, français, allemand, italien et portugais) de 20h à 21h sur 238,5 mètres en ondes moyennes et dans la bande des 48 mètres en ondes courtes. C’est Radio Castille qui diffuse les informations officielles du camp franquiste avant que cette tâche ne revienne à Radio Nacional de Espana à l’été 1937.

espagne-phalange2

Radio Tenerife

C’est la première station à basculer du côté des Nationalistes. Le général Franco étant au moment su soulèvement de juillet 1936 gouverneur militaire des Canaries. Radio Tenerife émet en français à 20h30 et 23h30 sur ondes courtes (28,90 mètres).

Radio La Corogne

Une émission en français est diffusée de 20h à 20h15 dans la bande (très encombrée) des 40 mètres à l’automne 1936. Le poste n’est ensuite plus entendu.

Radio FET

Les stations de la Falange Española Tradicionaespagne-phalangelista, la Phalange espagnole traditionaliste, ont diffusé des programmes en français. Celle de Burgos, Radio FET 5,  propose un programme francophone sur 40,81 mètres en ondes courtes, chaque jour de 19h30 à 20 heures, à partir de l’été 1938 et jusqu’à la fin de la guerre.

Radio FET 1, basée à Valladolid, diffuse elle aussi un programme en français sur ondes courtes (42,82m) à partir de l’été 1938 de 20h à 20h30.

Laisser un commentaire