La première animatrice française a failli rester anonyme

En cette Journée mondiale de la radio, plus spécialement consacrée cette année à l’égalité hommes-femmes derrière les micros, intéressons-nous à la toute première animatrice radio française.Radiolette Elle s’appelle Radiolette. Radiolette ? Un des surnoms imposés par Emile Girardeau, le fondateur de Radiola, premier poste privé français, à ses speakers. Car s’il a créé cette station, c’est avant tout pour faire vendre les postes de TSF Radiola.  

Ainsi, la marque se décline aussi sur le nom des présentateurs. Le speaker principal, Marcel Laporte, prend le pseudo de Radiolo, le spécialiste des questions juridiques Radiolex et la première voix féminine à l’antenne Radiolette. L’arrivée de cette dernière est saluée par la presse (très masculine) de l’époque.

Tricot, déco et popotte

« On s’occupe beaucoup des messieurs pendant les émissions radiophoniques. On leur Radioladonne de multiples informations sur les cours des bourses, la politique, la jurisprudence, remarque Le Gaulois. Mais comme tout cela est ennuyeux pour les dames. Aussi Radiola leur réserve-t-il depuis peu une chronique spéciale où les mille préoccupations du home sont traitées par Radiolette d’une manière fort intéressante. Il est question de recettes culinaires, de décoration d’intérieur, de la mode et des chiffons.  » Le décor est planté pour Radiolette et sa chronique féminine qui démarre en octobre 1923 et se poursuit jusqu’à l’été 1924.. Mais qui était-elle ? Cette manie des surnoms Radiola a bien failli la laisser anonyme. C’est au détour d’un programme de Radiola que l’on trouve enfin un nom à l’occasion d’une émission spéciale animée par Radiolo et Radiolette. « 20 h. 30 Tout par l’Antenne, revue de fin d’année, Radiolette, la commère, Mme Denise Séverin-Mars; Radiolo, le compère, M. Marcel Laporte.« 

Qui était cette Radiolette ?

Denise Séverin-Mars était la veuve de Séverin Mars, une vedette du cinéma muet décédé en 1921. Elle apparaît d’ailleurs à ses côtés dans le film l’Agonie des aigles dans lequel il joue Napoléon et elle, l’impératrice Marie-Louise. Cette femme dont on dit qu’elle avait une diction parfaite était une artiste à la large palette : comédienne, cantatrice, chanteuse…

Où est passée Radiolette ?

Si la chronique féminine s’arrête à l’été 1924, Radiolette est toujours à l’antenne de Radiola devenue Radio-Paris. Mais elle intervient dans des lectures, des animations avant de disparaître des programmes en 1925.

Laisser un commentaire