La FM française a soixante ans

C’est le 11 mars 1954 que la RTF, Radiodiffusion télévision française, a mis en service RTFpour des essais un émetteur FM dans ses locaux de la rue de Grenelle à Paris. On dit alors modulation de fréquence en France, VHF pour très haute fréquence en Grande-Bretagne, UKW en Allemagne et OUC en Suisse pour ondes ultra-courtes. Aujourd’hui, c’est le terme américain FM, fréquency modulation, qui s’est imposé.

Ce 12 mars, il s’agit d’essais. L’émetteur est calé sur 3,12 mètres (96.1 mhz) et entre en service officiellement le dimanche 28 mars. Avec une belle puissance de 20 kw. C’est énorme, sachant qu’il est tout seul sur la bande FM. Cependant, il y a très peu d’auditeurs pour écouter les essais le « Programme de la modulation de fréquence » de la RTF, quatrième chaîne publique de radio qui émet essentiellement en soirée des concerts classiques. Il faut en effet être équipé d’un récepteur dernier cri et encore très cher.

FM-31dec1955

Mais le réseau va rapidement se développer. Un an plus tard, c’est Strasbourg (95) puis Nancy le 16 octobre 1955 (92) avant Toulouse et Bordeaux (à partir du 6 mai 1956, ouverture du septième festival de Bordeaux). Mais le programme de modulation de fréquence est supprimé. Il faudra attendre 1958 pour qu’il revienne sous le nom de France IV.

La guerre, la reconstruction du réseau en modulation d’amplitude ont entraîné un retard en Europe pour le développement de la FM. Aux USA, la première station en FM, W8HX, a démarré ses émissions en 1934. Mais les qualités des ondes ultra-courtes ont été testées très tôt en France. Il y a quasiment 90 ans en mai 1924, la radiotélégraphie militaire avait réalisé des essais sur 9 mètres sous la responsabilité du lieutenant de vaisseau Malgouzou. Dans la revue l’Onde électrique, il souligne « que les ondes très courtes, de l’ordre d’une dizaine de mètres, ouvrent un champ d’études fort intéressant pour l’amateur qui pourra, grâco à elles, obtenir des communications petite distance et à peu de frais. Emission et réception sont d’une simplicité extrême à réaliser. Les lampes et les accus sont les seuls appareils qui ne peuvent être établis par le particulier.« 

Laisser un commentaire